Français flags flags flags flags
Laboratoire R&D

Maladies du bois

Symptômes ESCA Les maladies du bois (Eutypiose, ESCA, BDA, Pied Noir…) existent dans le monde depuis toujours, mais ce n’est que depuis une dizaine d’années qu’elles sont considérées comme faisant partie des problèmes sanitaires les plus préoccupants des vignobles Français et Européens.

Plusieurs facteurs semblent être impliqués dans ces maladies qui engendrent un stress vasculaire pouvant conduire à la mort de la plante. Plusieurs complexes fongiques ont été mis en cause et associés à ces différentes maladies du bois.
Aujourd’hui, aucune méthode de lutte n’a été identifiée comme pleinement efficace, mais si le problème reste entier, des pistes encourageantes sont à développer.

Face à ce problème, le groupe MERCIER a choisi la stratégie du bio-contrôle qui consiste à utiliser un organisme vivant pour lutter contre des pathogènes. En l'occurrence une souche du champignon Trichoderma issue du milieu naturel, dont l'agressivité a été évaluée par l’INRA et l’ITV.

Les Trichoderma sont des champignons très communs du sol. Ils sont connus pour leur activité antifongique par mycoparasitisme ou par compétition trophique mais aussi comme stimulateurs des défenses naturelles des plantes.
 

La société AGRAUXINE commercialise une souche homologuée de Trichoderma, issue du milieu naturel, pour son aptitude à lutter contre les pathogènes ; notamment Eutypa lata.
Cep coupé
L’Eutypiose a été la maladie « modèle », car outre que son agent responsable unique, Eutypa lata, se cultive facilement, on a pu recréer artificiellement en conditions contrôlées le cycle de la maladie :

Plant malade → symptômes → isolement du pathogène → culture → inoculation sur plant → plant malade → symptômes → réisolement du pathogène.

Ce qui n'est pas encore le cas de l'ESCA ou du BDA qui sont en fait le résultat d’une succession de champignons en corrélation avec d’autres facteurs (dont facteurs climatiques,…). Néanmoins, certains champignons en cause sont déjà connus. La souche de Trichoderma utilisée aurait une action certaine vis-à-vis de certains d’entres eux.

Innoculation champignons pathogènes


Les pépinières MERCIER ont mis au point une technique d'inoculation des plants par cette souche de Trichoderma afin de les protéger directement dès le bouturage.
Trichoderma peut s’introduire dans les bois de vigne sans provoquer de dommage ni de symptôme. Il est mis au contact des plaies de tailles, et pénètre dans le bois pouvant limiter ainsi in situ le développement de pathogènes.
Des essais menés par l'INRA ont pu montrer une efficacité remarquable de cette souche de Trichoderma  vis-à-vis d’Eutypa lata sur plaies de taille.



Des travaux de recherche sont toujours en cours au sein du laboratoire MERCIER Novatech afin de mieux appréhender la complexité des maladies du bois et le rôle de Trichoderma.
 
Le laboratoire MERCIER Novatech dispose d’outils moléculaires permettant la détection de 8 champignons pathogènes associés aux maladies du bois. Il est possible au sein de notre établissement de détecter la présence de :

Botryosphaeria obtusa
Botryosphaeria dothidea
Eutypa lata
Fomitiporia punctata
Phaeomoniella chlamydospora
Phaeoacremonium aleophilum

Phaeoacremonium spp.
Cylindrocarpon destructans
 
Il a également la possibilité de vérifier la présence de Trichoderma dans les plants produits par un diagnostic in vitro et par confirmation PCR.

Kit Diagène Maladies du bois



   
haut de page

Maladies du bois de la vigne, vers la lutte biologique ?

Une souche de Trichoderma prometteuse comme antagoniste des agents pathogènes